Alertes : depuis 7 jours, depuis 1 mois, depuis 6 mois
Déjà membre?
S'inscrire? | Mot de passe oublié ?
EN
ALERTAVIA / Détail de l'alerte
13 MAI 2022
Vladimir Poutine avait beau ne pas vouloir de frontière commune avec l'Alliance atlantique, ce sont finalement plus de 1 340 km de séparation terrestre directe qui vont désormais s'ajouter entre la Russie et l'organisation politico-militaire en Europe du Nord. Helsinki va annoncer dimanche 15 mai son intention de rejoindre l'OTAN pour renforcer sa sécurité, une décision désormais soutenue par la majorité des citoyens finlandais et par leurs responsables politiques. La SUEDE prévoit également d'officialiser sa candidature dans les prochains jours. « Être membre de l'OTAN renforcerait la sécurité de la FINLANDE. En tant que membre de l'OTAN, la FINLANDE renforcerait l'alliance dans son ensemble. La FINLANDE doit être candidate à l'adhésion à l'OTAN sans délai », ont déclaré le président Sauli Niinistö et la Première ministre Sanna Marin dans un communiqué commun diffusé le 12 mai. Une conférence de presse officialisant la candidature de la FINLANDE à l'OTAN est prévue ce dimanche. La France soutient « pleinement le choix souverain » de la FINLANDE d'adhérer rapidement à l'OTAN, a déclaré la présidence de la République. La Russie a logiquement immédiatement riposté, indiquant qu'elle sera « forcée de prendre des mesures de représailles à la fois de nature militaro-technique et autre, afin d'empêcher les menaces à sa sécurité nationale », selon une déclaration du ministère des Affaires étrangères russe dans un communiqué. Dans cette région, si l'on exclue l'enclave de Kaliningrad, la Norvège, membre fondateur de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord en 1949, possédait déjà une frontière terrestre au contact direct de la Russie (moins de 200 km), rejointe par l'Estonie et Lettonie en 2004. La FINLANDE et la SUEDE avaient préféré rester neutres durant la guerre froide, même si les deux pays étaient progressivement devenus d'importants partenaires de l'OTAN. (Un F/A-18C de l'armée de l'air finlandaise. Ses 55 Hornet seront remplacés par des F-35A Block 4 à partir de 2025.
Finlande Politiques de défense


Autres alertes sur le même thème

Alors que le prochain contrat pour le F-35A de LOCKHEED MARTIN en Europe semblait acquis à la République tchèque, le Premier ministre de la République hellénique (...)
Lire la suite
FINNAIR a conclu un accord avec GEVO portant sur l'achat de 7 millions de litres de carburant durable d'aviation (SAF) chaque année durant cinq ans, à (...)
Lire la suite
Grosse surprise au Pays-Bas. Le ministère de la Défense a annoncé le 16 juin qu'il avait éliminé le C-130J de Lockheed Martin en faveur du (...)
Lire la suite
Contraintes budgétaires obligent, les forces armées indiennes vont devoir réduire leurs ambitions pour ce qui est de l'intégration de nouveaux avions de combat d'origine étrangère. Le (...)
Lire la suite
La composition du nouveau gouvernement dirigé par la Première ministre Élisabeth Borne est désormais connue. SEBASTIEN LECORNU est donc nommé nouveau ministre des Armées, succédant ainsi (...)
Lire la suite
FINNAIR a choisi de confier à PANASONIC AVIONICS la mise à jour de son système de divertissement en vol sur sa flotte long-courrier. Les Airbus A330-300 de (...)
Lire la suite
La guerre en Ukraine est sans doute passée par là. L'administration Biden va soumettre au Congrès américain une proposition de forte augmentation des dépenses pour (...)
Lire la suite
A la suite de la fermeture de l'espace aérien russe, FINNAIR a dû ajuster son programme de vols pour l'été. Comme cela avait déjà été annoncé, (...)
Lire la suite
FINNAIR poursuit la révision de son programme de vols vers l'Asie à la suite de la fermeture de l'espace aérien russe aux compagnies européennes. Elle a (...)
Lire la suite
FINNAIR a annoncé le retrait de quatre AIRBUS A321 du service au printemps. Ces appareils, parmi les plus anciens qu'elle exploite, arrivent en fin de cycle (...)
Lire la suite
Une sélection d'alertes récentes
Veuillez noter que plus de 80% des Alertes ne sont visibles que par les abonnés d'ALERTAVIA
 
ALERTAVIA est « mobile first »
Retrouvez toute l'actualité aéronautique ainsi que l'intégralité des fonctionnalités d'ALERTAVIA sur votre smartphone.
 
Les outils de veille d'ALERTAVIA
Chaque matin, votre newsletter personnalisée (rubriques paramètrables) ainsi que vos alertes email multicritères en temps réel.
 

Vous n'êtes pas encore abonné(e) à ALERTAVIA ?

Nos formules d'abonnements
Vous êtes un(e) professionnel(le) de l'aéronautique ?

Je teste gratuitement 15 JOURS

© 2022 ALERTAVIA - tous droits réservés
ALERTAVIA est une plateforme de contenus éditée par le Journal de l'Aviation. Toute reproduction, totale ou partielle et sous quelque forme ou support que ce soit, est interdite sans autorisation écrite spécifique